Le sauna ou l’art du bain à la Scandinave

PHOd2ed1096-b3a3-11e5-80b2-dce2d53edb49-805x453
« Sauna » est un des rares mots finnois qui soit utilisé dans la langue française : il signifie littéralement « suée ». Très implanté dans les pays nordiques, ce sont les athlètes finlandais aux Jeux Olympiques du début du 20è siècle qui ont fait connaitre au monde entier ces bains de vapeur sèche dont ils vantaient les bienfaits sur leurs performances.  
  • Une tradition préhistorique
Les bains nordiques relèvent d’une pratique ancestrale que les hommes préhistoriques appréciaient déjà. Le sauna serait originaire d’Asie Centrale et aurait gagné la Scandinavie en passant par la Russie il y a plus de 2000 ans. Le voyageur grec Hérodote fait d’ailleurs état en 425 av JC de saunas de fortune chez des populations nomades des steppes russes. A cette époque, le sauna remplit une triple fonction : -          D’une part, c’est un lieu de rituel chamanique dédié au culte du feu. Dans ces cabanes l’homme rentre en communion avec les esprits. On prête au sauna des vertus purificatrices : par la sudation le corps élimine les maux et purifie l’âme. -          Toujours dans ce sens, on fait usage des bains de chaleur à des fins curatives. -          Enfin, le sauna reste un havre de détente et bien-être dans des régions où les conditions de vie sont particulièrement rudes.  
  • La Finlande et les saunas
C’est en Finlande que le sauna trouve un véritable engouement. Le peuple finnois perfectionne les installations jusque là rudimentaires en construisant des pièces en rondins de bois qu’ils renomment « savusauna ». Selon la technique finlandaise, la chaleur provient de la fumée d’un feu de bois. Le rituel du bain de chaleur est particulièrement ancré en Finlande par sa symbolique sociale et familiale. Ces bains nordiques sont, comme leurs voisins du sud, une pratique conviviale. Il était fréquent que l’on parle affaires dans ces lieux. Pour des raisons sanitaires il arrivait même que des accouchements s’y déroulent. En Finlande, on dénombre actuellement 2 millions d’infrastructure de saunas pour une population de 5.2 millions d’habitants… soit environ un par foyer ! Chaque année depuis maintenant 15 ans la ville finnoise d’Heinola organise les Championnats du monde de Sauna.  
  • Architecture et fonctionnement
Le sauna n’est pas vraiment un bain à proprement parler, même si l’eau y tient une place importante. L’habitacle est construit en bois d’épicéa et des banquettes sont disposées à différentes hauteurs contre les parois. La température varie entre 70 et 100°C. La chaleur sèche provient d’un poêle à bois « kiuas » sur lequel sont disposées des pierres volcaniques. Un mélange d’eau et d’huiles essentielles est versé régulièrement sur les pierres. A la différence du hammam, la chaleur est ressentie comme plus intense car il n’y a jamais plus de 20% d’humidité.  
  • La cure de chaleur
La tradition veut que les curistes fassent 3 passages dans la cabine. Le temps passé dans le sauna dépend de la tolérance de chacun. Un petit sablier est souvent mis à disposition pour indiquer le temps écoulé. On estime que lorsque la sueur commence à couler sur la peau, il est temps de sortir. Le curiste doit alors prendre une douche fraiche. Pour les plus courageux, la tradition finlandaise veut que le passage dans la cabine se termine par un bain dans un lac environnant à très basse température. Le sauna est reconnu pour ses bienfaits sur le corps. Il repose sur une méthode d’élimination des toxines par sudation. On lui confère des vertus de bien-être : il élimine la fatigue et le stress, relâche la tension musculaire et nettoie l’épiderme.   Le dicton finnois « Sisulla saunaan » (littéralement « Allons bravement au sauna ») résume parfaitement l’esprit de cette pratique : ludique et conviviale, ces lieux sont l’occasion de partager un véritable moment de détente et de bien-être.  

baignoire_balneo_preti_france

About thomas:

Find all posts by thomas