Le blog Bien-Être de PRETI France

Retrouvez ici tous les conseils bien-être des experts de la balnéothérapie Preti France,
ainsi que les actualités et les offres promotionnelles de la marque.
Comme nous l’avons évoqué lors de nos précédents articles, les soins thermaux ont fortement évolué au fil du temps. Entre savoir-faire ancestraux et nouvelles pratiques, la balnéothérapie s’inspire du passé tout en intégrant le progrès notamment technologique. Alors à ce jour, qu’en est-il des bains modernes ?
Lire la suite
Après un Moyen Age placé sous le signe de l’austérité, la Renaissance se veut une période de renouveau. Les artistes de l’époque redécouvrent les arts et la culture antique. Cependant toutes les traditions de l’Antiquité ne sont pas remises au goût du jour. Une exception vient confirmer la règle : la pratique antique de l’hygiène est totalement occultée.
Lire la suite
Contrairement aux idées reçues, les hommes et les femmes du Moyen Age ne craignaient pas l’eau. De nombreuses sources font état de l’importance donnée à l’hygiène : enluminures, traités scientifiques, fabliaux… Autant de preuve de la place centrale de cet élément dans le quotidien. Tantôt au service de la détente, tantôt pour ses vertus curatives, l’eau tenait également une place importante dans les rites religieux.
Lire la suite
PRETI FRANCE sera présent du 2 au 6 novembre 2015 sur le Salon IDEOBAINS au Parc des Expo de Paris Nord Villepinte.
Lire la suite
Les latins l’avaient bien compris, l’eau est source de vie : se laver, boire, se soigner, se relaxer… Pour la civilisation romaine, cet élément revêt une importance majeure dans le quotidien. Si les grecs sont les créateurs des bains, rendons à César ce qui appartient à César : ce sont les romains qui ont porté les thermes à leur apogée.
Lire la suite
Alors qu’on attribue volontiers la création des bains aux romains, ce n’est pas tout à fait vrai. Les premiers bains collectifs sont en fait apparus en Grèce vers le 5ème siècle avant J.C. Appelés « balanéïons », ces bains grecs sont longtemps restés méconnus car éclipsés par le nombre et l’aura des termes romains. Un premier pas vers plus d’hygiène En véritable précurseurs, les grecs ont pressenti très tôt les bienfaits de l’eau pour le corps. Dans l’Antiquité, il était rare qu’un foyer possède sa propre salle d’eau. Ce privilège était réservé à une élite pouvant se permettre un tel luxe. Les bains publics et collectifs se sont donc rapidement démocratisés. Si aujourd’hui le bain suggère l’usage d’une baignoire ou d’une douche, ce n’était pas le cas à l’époque. Après s’être rincés à grand renfort d’eau chaude, les grecs s’enduisaient d’huile qu’ils raclaient à l’aide d’une spatule appelée strigile. A l’origine, cette invention avait donc un caractère utilitaire : assurer certaines exigences sanitaires. L’apparition des bains en Grèce n’est pas un pur hasard, elle intervient dans un contexte précis. Les mœurs de cette civilisation étaient bien différentes des notres notamment dans le rapport au corps : la nudité était mieux acceptée. Les bains s’inscrivaient ainsi dans la lignée des pratiques liées au culte du corps. Les balanéïons ne sont cependant pas longtemps restés des lieux uniquement dédiés à l’hygiène. Au fil du temps ils se sont enrichis de structures de soins liées à la détente. Outre se laver, il était également possible de bénéficier de massages ou de cures diverses.
Lire la suite
L’évolution et la tendance vont vers le partage d’un moment privilégié que constitue le bain à deux.
Lire la suite